En savoir plus sur le cuir vegan !

Zoom sur un tronc d'arbre

Je dis bien matière vegan et non cuir vegan. C'est totalement légitime, car l’expression "cuir vegan" est un non-sens complet, car c'est une matière préparée à partir de la peau d'un animal à tannage végétal. Faites attention à son utilisation, car il est interdit d'utiliser le mot "cuir vegan" selon le décret 2010-29 du 8 janvier 2010 portant application de l’article L.214-1 du code de la consommation pour tous les produits qui ne sont pas fabriqués à partir de la peau d'un animal au moyen d'un tannage ou d'une imprégnation conservant les fibres de la peau. 

On pourrait penser que c'est stupide, qu'il n'y a pas de mal d'employer ses mots, mais le conseil national du cuir veille à ce qu'il n'y est pas d'imitation ou d'abus. En effet, il estime que le cuir est noble et que cela peut amener le consommateur à être dupé. Je suis d'accord avec eux dans le sens où il peut vite y avoir tromperie et certaines marques n'hésite pas à jouer sur la sémantique pour vendre toujours plus.

Même si mon atelier est pour l'utilisation de matière non-animale, mon but n'est pas de faire la promotion de ces dernières, mais de remettre les choses à plat. Et quoi de mieux que des paroles d'une vraie maroquinière, non ? 

Exemple de maroquinerie d'art

Mon seul objectif est de commenter un sujet de plus en plus sensible et de vous faire part de la provenance du cuir, ses différents aspects, des conséquences de sa production et de toutes les alternatives possibles.

# Point sur la sémantique du cuir

Le tannage

Vous avez compris qu'un cuir, c'est une peau ! Mais le tannage, c'est quoi ? 
Le tannage est une étape de transformation d'une peau animale. Ce procédé va permettre de rendre tout cuir putrescible, imputrescible tout en gardant leur souplesse et leur robustesse. Pour rendre cela possible, on donne un bain aux peaux dans des substances chimiques ou naturelles. 
Il y a deux grands types de tannage, le tannage minéral (avec des substances chimiques) et le tannage végétal (avec substances naturelles).

Le tannage chimique ou minéral   

sulfate de chrome

Le tannage chimique se fait à partir d'agent tannant minéraux. Les plus utilisés dans le secteur sont les sulfates de chrome, les sels d'aluminiums et les sels de zirconium. Plus de 70 % de la production mondiale de cuir utilise le chrome, car il est moins cher et plus rapide.

Notez que le chrome III ou trivalent n’est pas nocif à la base, il le devient lorsqu'il est associé à d’autres substances ou a une oxydation. Il se transforme alors en chrome VI ou hexavalent qui peut s'avérer néfaste pour la santé selon la réglementation européenne

Pour en savoir plus sur les risques, cliquez ici.

Le tannage végétal 

tannage vegetal

Aucun produit chimique et métaux lourd est utilisés pour ce tannage. Les peaux sont immergées avec des substances végétales pour les rendre imputrescibles. Pour un résultat de couleur ou pour obtenir une certaine souplesse, on privilégiera certaines espèces végétales comme par exemple le chêne, le châtaignier, le bouleau ou le saule. Cette technique ancestrale est longue : 48 heures à 30 jours selon le résultat voulu contre 24 heure pour la technique au chrome. C'est pour cela qu'un cuir végétal coûte plus cher qu'un cuir chromé, mais soyons honnêtes, il est plus difficile à travailler aussi : il prend facilement les rayures et se tache facilement.

Les conséquences de l'industrie du cuir

Le coté négatif de cette industrie est quand même assez importante sur le plan animal, le plan humain et le plan environnemental.

Les conséquences sur les animaux 

Abattage

Ceux en première ligne sont forcément les animaux. Pour avoir un cuir, il faut abattre un animal et on n'attend pas que la bête meure de vieillesse pour lui enlever sa peau. On tue un animal avant tout pour son cuir ensuite pour nourrir d'autre animaux, pour faire des pinceaux, des boutons, des pulls, des manteaux des instruments, etc. Et les animaux exotiques, eux, ne sont tués que pour leur peau.

C'est triste, mais la peau d'un animal représente 60 % de sa valeur, et la, je ne parle pas des peaux exotiques. Pour elles, c'est beaucoup plus.

Les conséquences sur l'environnement

eaux usée tannage

Travailleurs des tanneries manipulant les déchets chimiques sans protection . crédit photo : frc.ch

Ici, les répercussions sur l'environnement sont colossales même pour un cuir écolo ou à tannage végétal. En effet, tout n'est pas parfait dans le monde du tannage végétal, car il engendre des conséquences sur l’environnement qui ne sont pas négligeable pour ma part. Par exemple, il faut abattre des arbres pour obtenir les tanins provenant des écorces et ces dernières doivent être traitées pour obtenir les extrait tannants. Si on laisse le naturel faire son œuvre, il faut attendre environ deux ans pour obtenir un cuir végétal. Même si son utilisation est grandissante, il concerne une infime partie de l'industrie à cause de son coût et de la durée du procédé. 

Sans parler de la consommation énorme qu'il faut pour le traitement d'un cuir (50 litre pour 1 kilogramme), l'utilisation de chrome est néfaste, car 30 % de chrome utilisé pour une peau est rejeté dans les eaux usées. 

Des solutions existent pour recycler le rejet des eaux, mais comme l'indique l'article de l'économiste, il faudrait regrouper toutes les tanneries dans une même zone pour que soit vraiment efficace.

Les conséquences sur l'homme

tannerie maroc

Toutes les tanneries sont soumises à une réglementation très stricte sur les conditions de travail et sur l'impact environnemental. Mais toutes les tanneries ne sont pas soumises aux mêmes conditions. Dans les pays en voie de développement, les travailleurs risquent leurs vies tout simplement. Ils travaillent 14 heures par jour avec un salaire moyen de 2 dollars par jour, sans protection ou équipements adéquat. 

Enfant jouant dans des déchets

En France

Je tiens à revenir sur les lois qui sont très strictes dans les pays comme la France. Heureusement, il y a encore des entreprises qui ne sont pas complice de tout ce qui se passe dans ces pays et privilégie l'environnement et la santé. Outre le faire de garantir la qualité d' un cuir, ces entreprises respectent toutes les normes en vigueur. Attention à la norme C.E. ! Cette norme garantie juste que le cuir est conforme et pas qu'il est fabriqué dans de bonnes conditions.

Pour l'achat d'un cuir, il vaut mieux se tourner vers un cuir français ou labellisé.

Le cuir vegan, c'est quoi ?

Le terme "vegan " désigne une dimension engageante et plus ou moins politique de la protection et de la défense des droits des animaux. Être Vegan, c'est refuser ainsi toute forme d'exploitation envers les animaux et s'interdir toute consommation d’origine animale que ce soit dans l’alimentation, dans les cosmétiques ou dans la mode. De grandes associations comme Peta ou L214 s'engagent à protéger et à servir la cause animale.
manifestation l214
Le "cuir vegan", ce n’est pas du tout du cuir, mais une matière composée de fibres recyclées ou végétales. Je me répète, mais j'estime que c'est important de ne pas confondre cuir végétal (à tannage végétal) et cuir vegan (sans matière animale). 

Les matières véganes

- Les synthétiques :

Les matières synthétiques ou similicuir sont fréquemment composés d’un non-tissé de fibres synthétiques coagulés dans une résine polyuréthane. D’autres sont en plastique recyclé. Les plus populaires sont le skai, le lorica, le chamude ou l'alcantara. Elles ont la particularité d'être imperméable.

Attention au PVC qui est tout aussi polluant que néfaste pour la santé.

Le souci premier est qu'il est très fin, moins de 1 mm d'épaisseur pour la plupart. En terme de qualité et de solidité, ce n'est pas terrible.
Pour moi, des alternatives crédibles sont celles qui peuvent vraiment concurrencer le cuir en terme d'épaisseur et de longévité.

- Les naturelles :

Ce sont celles que je préfère, car leur fabrication est écologique et ces matières sont souples, résistantes et peuvent se travailler comme le cuir.

- Le Liège :

Le liège est ma matière préférée pour l'instant. L'épaisseur n'est pas au rendez-vous, c'est pour cela que je le double avec lui-même pour le rendre plus efficace. Il provient principalement du Portugal et sa production est bénéfique : la récolte permet de libérer 30 % d'oxygène supplémentaire dans l'atmosphère. 

Liege

- L’Eucalyptus :

Fabian Stadler décide de créer des ceintures avec cette matière robuste. Il est très ambitieux et veut même créer une ligne de sac.

eucalyptus

- Le Muskin :

Cette matière à base de champignon est fabriqué par l’entreprise italienne Grado Zero EspaceÉcologique et éthique, ce produit est respirant et très souple, idéal pour fabriquer de la petite maroquinerie.

alternative muskinmuskin

- Le Pinatex :

C'est Carmen Hijosa qui décide d'utiliser les feuilles de ce fruit pour produire une matière écologique et aussi épaisse qu'un cuir. Le Piñatex existe en très peu de coloris : blanc, noir, marron, argenté et doré. Mais j'ai hâte de recevoir cette matière, car je suis séduite par ce petit coté froissé que je trouve très tendance.

Pinatex

Le Raisin

On ne fait qu'innover dans le monde vegan. Vegea fabrique une matière à partir de fibre issue des peaux et des graines de raisin. C'est magnifique, car l'entreprise utilise les déchets viticoles. J'attends avec impatience la commercialisation de ce produit.

matière vegan raison

Ma marque

Les sacs vegans de la marque Paola Borde sont composés de matériaux sans souffrance animale. Il s'agit d'une marque responsable qui s'engage à produire de la qualité plutôt que de la quantité. En effet, les sacs sont faits dans la pure tradition de la maroquinerie. Tout est cousu au point sellier : un point qui est le plus solide et qui est impossible à faire en machine. Nous utilisons principalement du liège.

Cela fait de la marque Paola Borde, la première marque de maroquinerie d'art 100 % Vegan de France.

 

1 commentaire

Benayoun

Bravo pour le travail accompli
J ai commandéun sac et un portefeuille :
recus dans les délais , bien emballés , ils m ont vraiment satisfaite par leur qualité et leurs finitions .
Le portefeuille était destiné à un cadeau : la personne a qui je l ai offert , m a fait
part de son étonnement face à l innovation ( liege ) mais aussi de son grand contentement
Encore merci pour votre travail .

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés